Le ministre de l’Eau et des mines, Samou Seïdou Adambi a effectué dans la matinée du jeudi 25 janvier 2024 une visite dans la Zone industrielle de Glo-Djigbé (GDIZ).  C’est au cours de la visite que les infrastructures construites et les dispositions prises pour la disponibilité de l’eau afin de faciliter le travail aux industriels ont été présentées à l’autorité ministérielles. La Société d’Investissement et de Promotion de l’Industrie (SIPI Bénin SA) en collaboration avec la Société Nationale des Eaux du Bénin, a construit un réservoir d’une capacité de rétention d’eau de 1 000 m³ qui est alimenté par un autre réservoir de la Soneb ayant une capacité de 3 000m³.

Selon les détails techniques fournis par les experts de la Soneb, 7 forages alimentent ce réservoir de la Soneb.  Quatre d’entre eux ont une capacité de pompage de 150 m³/h. Les trois autres ont une capacité de pompage de 100 m³/h. Au total, la capacité de pompage au sein de la Gdiz est de 900 m³/heure. Cette disposition, selon les responsables de la Soneb, est importante pour la Sipi-Bénin S.a. pour raison de l’inexistence des pompes de reprise pour pomper l’eau. Les travaux sont ainsi entièrement achevés. Il est à préciser que les travaux sont entièrement achevés dont la réception a été faite en octobre dernier. Ces différents travaux, financés par le budget national, ont coûté environ 7 milliards 500 millions dont une contribution de la Soneb pour les études techniques détaillées et les études d’impact environnementales et sociales. D’autres précisions apportées par les techniciens de la Soneb  ont permis que comprendre qu’ il était question de couvrir à l’horizon 2030 les 3 phases de besoins en eau estimée à 45 mille m³/jour.

 Par Roland AFFANOU