Rate this post

Cette seconde concertation officielle entre le locataire du palais présidentiel sé-koutoureya et le président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée(UFDG) laisse à plus d’un titre présager d’un dénouement apaisé, aux vues, d’une part de l’accalmie salutaire conséquent et d’autre part du compromis qu’elle semble avoir accouché. Les deux hommes se sont mis d’accord sur le fait que « les commissions administratives de décentralisation des votes n’avaient pas le droit d’annuler des procès-verbaux de bureaux de votes comme certains l’ont fait »Ainsi le comité de suivi des accords politiques crée pour la circonstance aura pour challenge de trancher en toute impartialité en vue de désamorcer la crise ; une mission aussi délicate que sensible quand on sait toute la détermination d’une opposition plus que jamais solidaire pour le fait et qui apparemment n’entend pas courber l’échine: « nous suspendons les manifestations en attendant de voir si les engagements pris seront respectés » a confirmé Cellou Dalein Dialo.Les deux parties seront-elles prêtes à faire des concessions afin de négocier cette impasse que les morts comptés viennent noircir?Cette équation reste à résoudre au grand bonheur des acquis dé-mocratiques et de la quiétude indispensable pour sortir ce peuple de la précarité, la misère qui ne fait que trop durée et qui semble « coller à la peau » des enfants de SEKOU TOURE . 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here