Rate this post

Ecce homo, voici l’homme !

Souriant et serein, Komi Koutché affectueusement appelé kk, apparaît comme un ange libérateur d’un peuple qui ploie sous le poids de l’injustice sociale et la misère ambiante. Du vendeur de Tchakpalo au plus haut cadre de l’administration, et même au sein de la diaspora, les impressions en sa faveur donnent l’écho d’un ange.
Mieux, la jeunesse le présente comme son miroir et finit par l’imposer dans l’opinion publique comme un label de sa génération.
Son secret n’est pas forcément dans sa boite à diplômes assez pourvue. Loin s’en faut. Mais dans sa capacité à gérer les ressources humaines dans leurs complexités et dans leurs diversités. Sa grande capacité d’écoute et sa grande mémoire font de lui un grand homme d’Etat qui fascine l’histoire tant par son passé, son présent que son futur.
Économiste-financier, expert en microfinance formé dans les universités du Benin d’une part, et d’autres part désormais titulaire d’un MBA et bientôt d’un Doctorate of Business Administration en finances des Universités des États-Unis d’Amérique, l’homme a su faire ses armes en conciliant concomitamment la politique et la technocratie. Appelé aux côtés du Président Boni Yayi pour servir la nation en qualité de Ministre en 2013, il a vaillamment réussi sa mission et valablement honoré la jeunesse. Dès lors, kk est devenu un maillon très important du dispositif du parti de sa famille politique et, un homme désormais incontournable dans l’arène politique du pays. Cette ascension fulgurante n’est pas sans conséquence. En effet, jamais dans l’histoire politique béninoise, aucun homme politique n’a subi autant d’acharnements et d’harcèlements comme Koutché. Même si le gouvernement et la justice béninoise peinent à établir sa culpabilité sur des dossiers sans fondement aucun, il n’en demeure pas moins que l’homme de Bantè continue de faire l’objet d’une traque infernale des nouveaux princes du pays.
Mais il leur sera difficile voire impossible d’empêcher le destin de s’accomplir. Et l’évidence, c’est que le destin s’accomplira. Vaille que vaille. Même ceux qui n’y croyaient finissent par s’en convaincre au regard de la forte hargne nourrie par le pouvoir à son encontre, ce qui ne peut se faire que vis à vis d’un vrai challenger.

Mais en attendant, le peuple béninois tout entier, qui n’a de cesse d’intercéder pour lui auprès de Dieu pour toute la méchanceté qu’il vit de la part des hommes, lui souhaite un joyeux anniversaire à celui qui aurait pu être président s’il avait 40 ans en 2016.
Peuple béninois, le voici aujourd’hui, il a 42 ans. La légende suit son cours.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here